Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Richard Boni Ouorou, Politiste : «La place des jeunes au sommet de nos États est plus que nécessaire»

Richard Boni Ouorou, Politiste : «La place des jeunes au sommet de nos États est plus que nécessaire»

L’intérêt des jeunes pour la politique est plus que palpable en période électorale. Puis‚ ils s’éclipsent alors qu’ils doivent aussi participer à l’animation de la vie politique. Plusieurs d’entre eux y voient de l’obscurantisme. La jeunesse pour sa survie a intérêt à être au cœur des décisions‚ assène Richard Boni Ouorou qui les situe ici sur les défis auxquels ils doivent se soumettre.

Propos recueillis par Arnauld KASSOUIN (Coll.)

Bénin Intelligent : En tant que politiste, que comprendre par gouvernance politique ?

Richard Boni Ouorou : La gouvernance politique est une forme de gouvernance qui consiste à prendre des décisions dans le seul but, d’organiser, de gérer et de partager la prospérité. Elle diffère des autres formes de gouvernance par sa forme et son fond. Dans le fond, elle est attribuée à des élus ayant une vision plébiscitée par une majorité qui l’installe à un poste de responsabilité pour mettre en œuvre à leur bénéfice son programme sous forme de politique publique. Dans la forme, elle s’appuie sur la mise en œuvre de ce qu’on appelle politiques publiques. Toutefois, il est à retenir que la gouvernance politique en matière d’État est basée essentiellement sur la recherche d’un consensus dans la mise en œuvre des politiques publiques et la vision dans la perception et la formulation des décisions.

Pour l’heure‚ ne faudra-t-il pas laisser aussi les jeunes organiser l’espace politique béninois ?

Nos aînés sont trop conservateurs pour un monde en pleine progression où tout s’essaye et se valorise. Alors, la place des jeunes au sommet de nos États est plus que nécessaire. Elle est importante.

Pourquoi les jeunes devraient-ils s’essayer à la chose politique ?

L’implication des jeunes en matière de gouvernance est aussi pertinente que l’implication de la société entière dans celle-ci. Mais ce qui rend plus importante celle des jeunes, vient du fait qu’elle constitue la relève et que de ce fait, le défaut d’implication réduit leur connaissance des enjeux dont ils seront directement responsables demain. La jeunesse pour sa survie a intérêt à être au cœur des décisions, dans les organes de régulation et à l’Assemblée nationale afin d’être au cœur des décisions qui vont impacter demain sa survie. Puisque les jeunes devront assumer les décisions d’aujourd’hui et rembourser les dettes laissées par leurs aînés avec les contraintes financières qu’elles peuvent induire.

Dans l’action politique, beaucoup y voient de la machination. Qu’est-ce qui expliquerait cela ?

Le milieu politique est la plupart du temps faisandé à cause des intérêts qui circulent et les sous-secteurs.

Comment les jeunes doivent-ils procéder pour mieux faire porter leur voix ?

Pour porter mieux leur voix, ils doivent s’impliquer fortement dans les partis ou mouvements politiques. Tout en cherchant à jouer des rôles de premier plan.

Les législateurs ne devraient-ils pas introduire un quorum dans la loi fondamentale pour favoriser la promotion des jeunes dans les grandes instances de prise de décisions ?

Ce n’est pas nécessaire.

Laisser un commentaire

Top