Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Romuald Wadagni : Réformateur confirmé de l’économie béninoise

Romuald Wadagni : Réformateur confirmé de l’économie béninoise

Le ministre de l’Economie et des finances du Bénin, Romuald Wadagni a été distingué Meilleur ministre des finances de l’année par Financial Afrik Awards 2020. Pour la 3e fois consécutive, il devient l’un des lauréats les plus prestigieux sur le podium des trophées Financial Afrik Awards.
Par Sènankpon DOSSOU
En devenant pour la deuxième fois, le ministre des Finances de l’année selon Financial Afrik Awards 2020, le diplômé de Harvard business school et de l’Ecole supérieure des affaires de Grenoble confirme sa réputation de réformateur de l’économie du Bénin, aux côtés du président Patrice Talon depuis 2016.
Sur les trophées attribués lors de cette édition des Financial Afrik Awards 2020, selon le Jury des trophées, c’est à raison qu’il a été désigné Meilleur ministre des Finances de l’année. Et ceci, pour les nombreuses actions concrètes qu’il a impulsées ou dont il a assuré l’implémentation au profit de l’économie béninoise. À titre d’exemple, le rétrécissement de l’architecture gouvernementale cher au président Talon, la revue de la qualité de certaines dépenses publiques et l’efficience d’impact des ressources vers des secteurs productifs. En somme, une réforme structurelle de l’économie béninoise est engagée.
Ainsi, les bonnes performances de l’économie béninoise ont permis, en pleine pandémie de l’infection à Covid-19, de sortir le Bénin du classement des 25 pays les plus pauvres du monde établi par le Fonds monétaire international (Fmi), alors qu’il y occupait encore la 20ème place en 2015. La politique économique mise en place et portée par l’ensemble des réformes entreprises depuis 2016, a eu pour résultat positif une accélération continue du rythme de création de la richesse nationale. C’est ce que traduisent les indicateurs macroéconomiques majeurs du pays et sur lesquels se base la nomination des Financial Afrik Awards 2020.
En dehors des grandes agences de notation telles que S&P saluant la qualité de la gestion des finances du Bénin, bien d’autres performances sont à mettre à l’actif du dynamisme de l’ancien associé du cabinet Deloitte. En 2020, le pays devrait afficher une croissance de 2% selon le Fmi et une projection de 6,3% en moyenne entre 2021 et 2023 (selon S&P). La dette publique devrait se stabiliser à 43% du Pib en 2020 alors que le déficit budgétaire est prévu à 5,1% en 2020 avant de revenir à 4,5% en 2021.
Principal négociateur de l’Uemoa dans les réformes sur le Franc Cfa, Romuald Wadagni a été plusieurs fois félicité par le Fmi et la Banque mondiale pour la justesse des réformes publiques engagées par le Bénin. Des réalisations quantitatives et des repères structurels qui hissent le Bénin au rang des pays dont le dynamisme économique est des plus appréciés en Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Top