Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Rosaire Attolou directeur départemental du Cadre de vie : Si un « seul chien aboie de manière disproportionnée à longueur de journée, on vous interpellera »

Rosaire Attolou directeur départemental du Cadre de vie : Si un « seul chien aboie de manière disproportionnée à longueur de journée, on vous interpellera »

Lors du Conseil des ministres du mercredi 25 mai, les membres du gouvernement ont adopté un nouveau décret relatif à la pollution sonore sur toute l’étendue du territoire béninois. Ce décret qui règlemente les activités bruyantes n’épargne non plus le bruit que produisent les animaux domestiques dont le chien. Mais « comment peut-on contrôler le bruit que fait un animal domestique surtout qu’on sait que le chien n’aboie pas par hasard ? » La question a été posée à Rosaire Attolou directeur départemental du Cadre de vie et du développement durable (Atlantique-Littoral), lors de son passage sur l’émission ‘’AskGouv’’. Voici sa réponse !

 

LIRE AUSSI : Pollution sonore : Le Bénin actualise sa règlementation

 

Rosaire Attolou : Je voudrais situer le contexte de cette affaire de chien que j’ai évoqué sur le plateau de l’Ortb. Tout est parti d’un appel qu’on avait eu dans le temps. Il était question d’un citoyen qui avait près de dix chiens de race qui étaient à l’étage et qui aboyaient tout le temps.
Vous savez, ceux qui sont chargés d’appliquer ce texte, ce sont des humains qui maitrisent leur texte, la déontologie ; et, quand vous avez un seul chien qui aboie de façon sporadique ou en cas de danger, là on va essayer de vérifier ce bruit et généralement ce n’est pas un bruit qui dérange. Mais quand vous avez un chien qui aboie de façon répétitive, tout le temps, là ça peut poser problème. Si on vient avec le sonomètre parce qu’on prendra le niveau sonométrique. Je vous conseillerai, si vous avez des cas comme ça, de les conduire, référer chez un vétérinaire parce que le chien c’est un animal qui peut développer des comportements agressifs ou dégressifs. Et quand c’est ainsi, répété, il se peut qu’il soit malade.

 

LIRE AUSSI : Restitution d’une dent de Patrice Lumumba : « Il s’agit d’un travail mémoriel qui ne doit pas surprendre »‚ selon le politologue Codjo Orisha

 

Donc, si c’est des aboiements sporadiques qu’on peinera même à quantifier rapidement, je crois que l’inspecteur chargé de faire l’inspection verra ce qu’on peut faire mais si c’est de manière courante, régulière, là, ça posera problème. Sinon, les cas que nous réceptionnons ne sont pas des cas d’un seul chien mais de plusieurs positionnés souvent à l’étage. Si c’est un seul chien, je crois que le problème, en principe, ne devrait pas se poser si c’est un chien normal, pas un chien malade, et il faut savoir qu’un chien, même un seul, n’aboie pas tout le temps. Si c’est le cas, il est malade et doit guérir ; sinon, si ce seul chien aboie de manière disproportionnée à longueur de journée, on vous interpellera. Et il ne faut pas oublier qu’un chien doit être dressé.

 

Laisser un commentaire

Top