Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Royaume de Savalou : Guerre déclarée autour du trône

Royaume de Savalou : Guerre déclarée autour du trône

Le royaume de Savalou est loin d’être au bout de ses peines. A la mort de plus en plus précoce et tragique de ses rois, vient s’ajouter celle de la division autour du trône.

Par Sêmèvo B. AGBON

L’affaire est déjà dans les mains de la justice. La succession de Dada Gandjêgni Awoyo, 14e roi de Savalou sera tout sauf aisée. Le trône fait déjà l’objet de dispute. Le choix du prince héritier est combattu. « Si vous parlez de nouveau roi, nous n’en connaissons pas », a contesté sur la Web Tv Bi News, Justin Gandigbé, l’un des protagonistes et porte-parole de la collectivité Dadavodou Aignon Gandigbé. Il fait ainsi allusion à la désignation, le 15 mai dernier, du prince Arsène Sèwanou Ganfon de la dynastie des Dadavodoun présenté au public comme le Vidaho, futur roi. Le mercredi 10 juin, ce dernier a d’ailleurs été présenté au président du Parlement béninois lors d’une audience par une délégation de la Cour royale. « Il y a quelques mois, nous avons perdu Dada Gandjègni Awoyo Gbaguidi XIV de Savalou et généralement dans les rituels chez nous, avant de faire les cérémonies d’inhumation du roi, on désigne le futur roi qui va le remplacer qu’on appelle ‘’Vidaho’’ », a clarifié à cette occasion, Fernand Gbaguidi. Selon les explications qu’il a fournies au président Louis Vlavonou, la désignation du nouveau roi est terminée et les cérémonies funéraires définitives démarrent le 28 juillet pour s’achever avant le 15 août, fête cultuelle de l’igname dans le royaume que le nouveau roi doit présider. Face au président de l’Assemblée nationale il a même abordé les « gribouillis entre les fils et filles de la famille royale » au sujet de cette succession et indiqué que ses « conseils étaient nécessaires pour le retour de la paix dans la cité de Savalou ». Hélas, cette paix est bien loin. Puisque les contestataires qui crient au tripatouillage et à la mascarade, ont exigé devant le Conseil national des rois du Bénin (Cnrb), la reprise du processus de désignation. Pire, ils ont saisi la justice, en l’occurrence le Tribunal de première instance de deuxième classe de Savalou qui a ordonné la suspension du processus de désignation du nouveau roi. « Statuant publiquement, contradictoirement, par jugement avant dire droit, en matière civile et en premier ressort : suspend le processus de désignation d’un roi, actuellement en cours dans le royaume de Savalou », dispose le jugement n°05/CM/20 en date du 14 avril.

A Savalou, quatre dynasties partagent tour à tour le trône. Il s’agit des Zoundégla, Dadavodou, Lintonon et Gougnisso. Pour rappel, le roi Gandjêgni Awoyo  Gbaguidi XIV est décédé de façon tragique le 27 janvier 2020 des suites d’une longues maladies. Du cercle insondable des ancêtres qu’il a rejoint, il lance certainement à ses fils et filles sur terre, un appel pressant à l’unité.

Laisser un commentaire

Top