Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Sabi Sira Korogoné : « Mpl est désormais le seul parti d’opposition encore en harmonie avec les profondes aspirations du peuple »

Sabi Sira Korogoné : « Mpl est désormais le seul parti d’opposition encore en harmonie avec les profondes aspirations du peuple »

Le parti Mouvement populaire de libération (Mpl) ne sera pas de la course pour la présidentielle d’avril 2021. Et pour cause, elle n’a pu « réunir toutes les conditions nécessaires pour provoquer l’alternance dont nous avons parlé » et ne veut pas aller déposer un dossier incomplet à la Commission électorale nationale autonome (Cena). Les responsables du parti l’ont fait savoir mardi 9 février, lors d’une conférence de presse à Cotonou.

Par Raymond FALADE

Malgré la pression d’une partie de ses militants, d’aller déposer coûte que coûte un dossier incomplet à la Cena, le directoire du parti Mouvement populaire de libération (Mpl) élargi à certains responsables des démembrements a décidé de ne pas aller cautionner « la forfaiture en cours comme l’ont fait certains partis et personnalités politiques ». Dans la déclaration lue par son secrétaire national Espérance Tegbé, les responsables du parti ont déploré que des personnalités et partis politiques se réclamant de l’opposition aillent en duo déposer des dossiers de candidature à la Cena sans parrainage. Pour eux, c’est accepter une partie de la loi et contester une autre. C’est pourquoi, ils ont rendu hommage au ministre Ganiou Soglo, « le seul qui est resté cohérent envers lui-même en déposant son dossier sans colistier, sans parrainage ». « En déposant leur dossier avec le duo prescrit par la constitution et le Code électoral révisé, ceux qui l’ont fait viennent de valider le processus électoral en cours et ne sont plus éligibles désormais à parler au nom du peuple », ont martelé les responsables du Mpl.

Pour le président du parti Sabi Sira Korogoné, « Mpl est désormais le seul parti d’opposition encore en harmonie avec les profondes aspirations du peuple en lutte pour sa liberté ». La deuxième phase de sa lutte sera donc « la libération pure et simple de notre pays, de tous ces gens qui ne fument que pour leurs intérêts ».

Echec du Mpl sur le parrainage

Selon Sabi Sira Korogoné, le parti Mouvement populaire de libération (Mpl) a démarré les préparatifs de la présidentielle depuis les communales de 2020. A l’époque, il avait décidé d’aller aux élections communales dans le but d’avoir des élus pouvant le parrainer pour cette élection. Malheureusement, il avait été recalé par la Cena. Dès lors, le Mpl a décidé d’aller à la quête du parrainage. Ainsi, en juin 2020, il a saisi les partis politiques qui détenaient de potentiels parrains. Mais il est resté sans suite. Malgré cela, le parti n’a pas croisé les bras. De négociations en négociations, une vingtaine d’élus avaient marqué leur accord pour parrainer le parti au départ. Mais moins d’une dizaine s’est rendue disponible à la fin, a confié Korogoné. Le Mpl a donc évité l’humiliation pour aller déposer un dossier incomplet à la Cena a fait savoir son président. A l’en croire, le dernier jour de dépôt de dossier de candidature pour la présidentielle, le Mpl était avec quelques élus qui avaient décidé de le parrainer. Mais le nombre était insuffisant par rapport à ce qui est demandé.

Laisser un commentaire

Top