Vous êtes ici
Accueil > Culture > Sagesse du Fâ/ ”Aklantchowoungbé” : Une leçon d’unité et de sérénité

Sagesse du Fâ/ ”Aklantchowoungbé” : Une leçon d’unité et de sérénité

« Malgré la méchanceté du feu, il ne peut affronter la rivière », véhicule un dicton populaire. C’est ce que nous allons voir avec le Fadu secondaire ‘’Aklantchowoungbé’’ dont le Fagléta donne à imiter la rivière, qui dans l’unité et la sérénité a dominé son adversaire en dépit de sa force.

Recueillis et traduit par B. Yélian KINTOHOU (Coll.)

« Autrefois, la rivière et le feu disputaient une femme. Le feu menaça de brûler la rivière et de la réduire au néant. En ce temps-là, la rivière s’était éparpillée çà et là, et n’était donc pas en bloc. Soucieuse et craignant la méchanceté du feu, elle se rendit chez Fâ. La consultation révéla le signe Aklantchowoungbé. Le devin lui conseilla de se rassembler en ‘’un’’. La rivière, à son retour observa la prescription du Bokonon. Le feu, comptant sur sa force et sa témérité n’alla pas consulter. Le jour où il projeta d’incinérer la rivière arriva. Alors que cette dernière était très calme dans son lit, le feu s’éclata, commença par brûler avec impétuosité, se lova, monta, avança avec assez de crépitements. Mais une fois au bord de la rivière, il s’éteignit jusqu’à s’étouffer complètement dans à sa surface. C’est ainsi que la rivière gagna le combat. »

Leçon : Faites preuve de sérénité devant certaines situations de la vie, et surtout gardez à l’esprit que l’union est une valeur qui conduit à la gloire.

A retenir : Aklantchowoungbé scrute le palmier à huile et le néré. Le rameau du palmier à huile se moque de la branche déjà en berne : « Un jour tu atteindras aussi mon stade », lui rétorqua la branche en berne.

Récit assuré par Bokonon Alexandre Anagonou (du culte Thron Kpéto Déka Gokaoudja)

 

Laisser un commentaire

Top