Vous êtes ici
Accueil > Culture > Sagesse du Fâ : Gouda-sa, les dessous de l’entêtement

Sagesse du Fâ : Gouda-sa, les dessous de l’entêtement

S’entêter, ne pas écouter les conseils… ce sont là des attitudes périlleuses. C’est ce que nous enseigne le Fadu du jour ‘’Gouda-Sa’’ à travers le roi de la jungle, le lion. Le Fagléta est assuré par Bokonon Monlabi (du culte Thron Kpéto Déka Gokaoudja, Sèhouè).

Le lion, roi de la forêt, a un don spécial : quand il encercle une zone dans la forêt avec son urine et crie, beaucoup d’animaux s’immobilisent sur les traces de l’urine en voulant s’échapper. Ainsi, le lion fait le tour pour les dévorer. Grâce à ce pouvoir, il a toujours eu de chasses fructueuses. Un jour, au cours d’une réunion le roi de la jungle entendit certains animaux parler de la faim. L’expérimenter lui plut. Mintolonfin le lui déconseilla, pourtant il s’était entêté. Il se rendit alors chez le Bokonon. « Je veux connaître la souffrance », lui dit-il. Une consultation fut faite. Le Fâ donna le signe ‘’Gouda-Sa’’. Le prêtre demanda au lion d’apporter une corde et des carapaces d’escargot. Il s’exécuta. Le Bokonon enfila les carapaces d’escargot et en fit un collier que le lion allait porter sept jours durant.
Après deux jours de port, le lion supplia le Bokonon de lui ôter le ‘’collier de la souffrance’’. En effet, ses chasses devinrent infécondes, car ses potentiels proies détalèrent au bruit du collier. Et désormais, le Roi encerclait en vain la forêt. Le prêtre ne céda pas à ses supplications. Notre lion resta alors dans les fers de la souffrance jusqu’à l’échéance, le septième jour. Il était très rongé par la faim dont les conséquences sont restées à ce jour indélébiles sur son corps : le lion a un ventre bas et une poitrine développée.
Leçon à tirer : Ne jamais se souhaiter la souffrance ou une situation difficile. Aussi, écouter les sages (ou ceux qui sont plus expérimentés que soi), éviter l’entêtement dont les conséquences peuvent être fatales.
A retenir : le fétiche Gou est venu violer l’interdit instauré par Mintolonfin. Le lion qui a des chasses fécondes se moque de la faim ; lorsqu’elle s’installe, il pleure.

Laisser un commentaire

Top