Vous êtes ici
Accueil > Culture > Sagesse du Fâ/ ”Toulakpagou” : La fraternité à l’épreuve

Sagesse du Fâ/ ”Toulakpagou” : La fraternité à l’épreuve

Avez-vous des frères ou sœurs qui se sont comportés en pire ennemis envers vous ? Si non, vous avez au moins entendu parler ou rencontrer des cas où des frères se sont traités comme si le même sang ne circulait pas dans leurs veines. Alors, que faire ? Le Fadù du jour ‘’Toulakpagou’’ amène à douter parfois de l’assertion : « La tige de la fraternité proie mais ne se rompt jamais » dit-on. Le Fagléta est raconté par Bokonon Kindohoundé de Colli (Toffo).Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU (Coll.)

« A la mort de leur père, Toula et Gou deux frères consanguins, reçurent logiquement la part de l’héritage qui leur revint. Après le partage, Toula s’installa à l’étranger tandis que Gou resta au village avec sa petite famille. Multiplier sa part de l’héritage devint alors sa seule préoccupation. Il travaillait donc sans cesse. Des années passèrent et les fruits de son dévouement au travail arrivèrent à maturité ; il devint très riche. Quant à Toula, la mauvaise gestion l’a plongé dans une grave pauvreté à l’étranger au point qu’il se retourna vide au village. Son frère Gou l’accueillit pourtant avec tout l’amour dû à un frère. Pour lui, il faut aider son frère à se rétablir matériellement. Mais Toula était animé d’un esprit malicieux que son frère ignorait. Un jour, alors que son frère Gou l’accompagnait, Toula le poignarda sous un arbre non loin de la maison. Des cris, des gémissements et … s’ensuit la mort. Pour Toula, c’était la meilleure manière de féliciter son frère Gou pour sa réussite et peines endurées pendant des années. »
Leçon : Nous ne décourageons pas la confiance entre les frères et sœur, mais ce Fadou recommande simplement la prudence et déconseille la jalousie et les trahisons entre frères/sœurs. Par ailleurs, il faut savoir porter assistance aux Hommes ou aux proches. Ce signe du Fâ s’adresse également aux jeunes qui prennent l’aventure de l’exode rurale : si vous n’avez rien d’important ou de sérieux en ville, restez chez vous et donnez-vous au travail.

Laisser un commentaire

Top