Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Santé : Les fausses certitudes sur le Coronavirus

Santé : Les fausses certitudes sur le Coronavirus

Le Bénin est depuis le lundi 16 mars, l’un des pays touchés par l’épidémie du coronavirus. Un deuxième cas a été confirmé. Dès lors la panique est montée d’un cran chez les populations. Cependant il urge de déconstruire des fausses informations qui ont été répandues à propos du virus.

Par Raymond FALADE

Le coronavirus est une forme de rhume contre lequel il n’y a pas de vaccin pour le moment. Le virus contrairement à des fausses certitudes qui laissent croire qu’il n’attaque pas les noirs (les africains), et ne survit pas à la chaleur, est une maladie très dangereuse qui peut attaquer tout le monde quand on n’y prend pas garde en respectant les mesures préventives. La situation qui déborde aujourd’hui dans les grands pays est due au fait que certains citoyens, dès le début, n’aient pas respecté les mesures de prévention édictées par les autorités. C’est ce qui fait que dans ces pays actuellement, les hôpitaux sont débordés malgré les grands moyens et les équipements de pointe dont ils disposent. Une raison de plus pour que chaque Béninois respecte les consignes données par les autorités pour se protéger et protéger les autres. Malgré les difficultés que peuvent rencontrer les Béninois dans l’application de ces mesures, elles s’imposent et restent le seul moyen efficace pour contrer la propagation du virus. Car, un seul malade peut contaminer un grand nombre de personnes, qui à leur tour peuvent en contaminer d’autres.

Pour rappel, le premier cas testé positif au Bénin n’a pas respecté les consignes préconisées. Il ne s’est pas isolé et, ainsi, a eu des contacts avec d’autres personnes qui, désormais, sont considérées comme étant à risque. Le mieux, c’est d’observer ces consignes pour rester en vie que de ne pas les respecter et risquer sa vie. Il est donc important pour toutes les populations de respecter scrupuleusement ses mesures et ne pas compter sur les marabouts et autres guérisseurs traditionnels pour les guérir en cas de maladie.

Dans un communiqué, le ministre du transport et des infrastructures Hervé Hêhomey a informé tous les voyageurs par voie aérienne en direction du Bénin, de leur mise en quarantaine systématique une fois à l’aéroport. Cette décision selon les autorités béninoises s’inscrit dans le cadre des mesures préventives pour limiter la propagation du coronavirus.

Les prescriptions du gouvernement

Au Bénin, deux cas sont confirmés positifs, des personnes sont mises en observation et d’autres en quarantaine. Lors du conseil extraordinaire des ministres du mardi 17 mars consacré uniquement à l’actualité liée au coronavirus, plusieurs d’autres mesures de prévention ont été prises. Il s’agit de :

1- limitation à l’extrême nécessité des entrées et sorties aux frontières terrestres de notre pays. Seules les traversées indispensables seront autorisées en liaison avec les autorités des pays voisins. Des mesures de renforcement du contrôle seront appliquées pour la mise en quarantaine systématique de toute personne suspecte ou qui tenterait de contourner le dispositif ;

2- restriction de la délivrance des visas d’entrée au Bénin ;

3- mise en quarantaine systématique et obligatoire de toute personne venant au Bénin par voie aérienne.

En conséquence, le Gouvernement a décidé de la réquisition d’un millier de chambres d’hôtel à cette fin. Les frais de quarantaine des nationaux seront assurés par l’Etat tandis que les non nationaux supporteront par eux-mêmes lesdits frais ;

Les sites hôteliers concernés ont déjà été identifiés et leur surveillance sera assurée par les Forces de Défense et de Sécurité afin de s’assurer du respect strict de la mesure de quarantaine ;

4- suspension de toutes les missions à l’extérieur du pays pour les membres du Gouvernement et pour les cadres de l’administration publique, sauf en cas d’urgence absolue. Les structures et les personnes du secteur privé sont invitées à observer la même prudence ;

5- suspension de toutes les manifestations et tous autres événements non essentiels à caractère sportif, culturel, religieux, politique et festif ;

6- suspension des préparatifs du pèlerinage à la Mecque en cohérence avec les dispositions prises par les autorités saoudiennes ;

7- obligation pour les transporteurs en commun de doter leurs employés ainsi que les passagers en masques ou bavettes appropriés, et de respecter les distances de sécurité sanitaire entre occupants ;

8- recommandation aux personnes éplorées de limiter au strict minimum les obsèques de leurs défunts et de différer les manifestations subséquentes ;

9- recommandation aux responsables religieux de faire respecter, lors des cultes, la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre fidèles, d’éviter les poignées de mains, les accolades et tous autres gestes contaminants ;

10- obligation pour les banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements recevant du public, de prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et de faire observer par les clients et usagers, la distance de sécurité sanitaire entre eux ; et

11- mise à disposition par l’Etat, au profit des pharmacies, supermarchés et autres structures, de stocks de masques de protection dont les prix seront encadrés pour rester accessibles à l’ensemble de nos concitoyens.

Laisser un commentaire

Top