Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Bénin : Aced lance une collecte nationale des problématiques majeures de la sécurité alimentaire

Bénin : Aced lance une collecte nationale des problématiques majeures de la sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire Aced

Formulation de cent (100) questions de recherche critiques et actuelles sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin (San). Cette initiative de l’organisation indépendante à but non lucratif Aced, dont la phase de consultation a été lancée vendredi 27 mai à Cotonou, vise à produire des données probantes et fiables afin d’informer et d’orienter les interventions des décideurs.

Par Sènan Nadège WANGNANNON (Stag.)

Sécurité alimentaire Aced
Produire des données probantes et fiables afin d’informer et d’orienter les interventions des décideurs.

 

La cérémonie du vendredi dernier à l’hôtel Golden tulip de Cotonou marque le début de la deuxième phase du projet, celle de consultation nationale multi-acteurs. Sont concernés les acteurs des domaines de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Bénin. Elle est destinée à échanger avec les parties prenantes actives dans la lutte pour une sécurité alimentaire et un meilleur état nutritionnel au Bénin. Le but de cette consultation est de collecter leurs intérêts, besoins, ou les problématiques majeures de la sécurité alimentaire et de la nutrition, pour lesquelles ils souhaiteraient obtenir des réponses dans un court délai, sous forme de données probantes.

Pour participer à cette phase de l’initiative de formulation des 100 questions de recherche actuelles et critiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin, ces acteurs sont invités à remplir le formulaire disponible ici.

Rappel

La finalité du projet “Formulation de cent (100) questions de recherche critiques et actuelles sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin (San)” est de trois ordres. D’abord, il s’agit pour les organisateurs, d’identifier les questions de recherches pour lesquelles il existe un besoin pressant de réponses sous forme de données pouvant informer les actions et les interventions en cours, ou en susciter de nouvelles ; ensuite, de contribuer au développement et à la mise en œuvre d’un agenda de recherche spécifique à la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin ; et enfin, de faciliter la production de données probantes sur demande sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin.

Autrement, la fin du projet accouchera d’une série de questions sous forme d’agenda de recherche. « La simple adhésion à cet agenda de recherche pourra déjà faciliter sa mise en œuvre. On voudrait vraiment qu’à la fin, nos institutions de recherche se l’approprient, continuent, comme elles l’ont toujours fait, leurs travaux de recherche mais en s’inspirant du résultat de ce travail. Je pense que si de façon collective et individuelle, la plupart des recherches qui viendront d’ici cinq ans ou dix ans sur ces questions San s’inspirent de de cet agenda je pense qu’on aurait atteint notre objectif ultime », a décliné Fréjus Thoto, directeur exécutif du centre Aced.

 

LIRE AUSSI: Vih/Sida et souveraineté alimentaire : Les Églises se mobilisent

 

Lancée en décembre 2021, le projet est piloté par des chercheurs et experts des universités du Bénin –notamment les professeurs Roch Mongbo et Nadia Fanou… ; de l’Institut régional de santé publique –professeur Colette Azandjèmè- ; de la Direction générale de la recherche scientifique et de l’innovation –prof Clément Agbangla- et de l’Institut national des recherches agricoles du Bénin avec le Dr Hervé Sossou.

Echéance incertaine

L’initiative de « Formulation de cent (100) questions de recherche critiques et actuelles sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Bénin (San) » intervient à un moment critique, où l’atteinte des objectifs de pleine San ou de faim zéro paraît très incertaine à l’horizon 2025 ou 2030.

L’inquiétude est due au contexte défavorable marqué par des crises environnementales (changements climatiques), sanitaire (Covid-19), et sécuritaires (terrorisme) voire géopolitiques du fait de la crise russo-ukrainienne. Par conséquent, déduit les organisateurs, la prise en main de la problématique de la San requiert la production de données probantes actualisées et fiables afin d’informer et d’orienter les interventions des décideurs politiques et les actions des acteurs de la société civile sans oublier les partenaires au développement.

« Il s’agit des questions de recherche pour lesquelles il existe un besoin pressant de réponse sous forme de données probantes pouvant informer les actions et les intervenants en cours, ou en susciter de nouvelles ».

La mise en œuvre de l’initiative répond à un « processus itératif » décliné en quatre phases. Ce sont : le cadrage méthodologique et thématique, la consultation nationale, la formulation des questions de recherche et la priorisation des questions de recherche. Plus amplement, la première phase consistera à la conceptualisation de l’initiative et l’identification des champs thématiques autour desquelles les questions seront formulées.

La deuxième concerne la collecte nationale des problèmes majeurs de la Sécurité alimentaire et de la nutrition (San) auprès de tous les acteurs concernés. La troisième, consiste à la formulation de questions de recherche à partir des problèmes majeurs de la San recensés. Et enfin, la dernière étape sera celle de la priorisation des questions de recherches formulées afin d’identifier les 100 critiques et actuelles de la San.

Le travail de l’équipe embrasse les grands enjeux liés au système d’approvisionnement alimentaire, l’environnement alimentaire, le comportement du consommateur, l’état nutritionnel, l’environnement politique et institutionnel et le commerce et investissement.

 

LIRE AUSSI: Razak Oba, président de l’Apodd : « Le Bénin est un bon élève en matière de mise en œuvre des Odd »

 

Créées depuis 2009 et basée au Bénin‚ Aced travaille sur les défis liés à la sécurité alimentaire et à la nutrition. Elle assure le secretariat du réseau Epa (Evidence-policy-action).

 

Laisser un commentaire

Top