Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Soutenance au Larred-Uac : Le sacré du site Ramsar 1018 objet d’une thèse de Biaou Atchamou Oraly

Soutenance au Larred-Uac : Le sacré du site Ramsar 1018 objet d’une thèse de Biaou Atchamou Oraly

site Ramsar 1018 Biaou Oraly Thèse Larred

Biaou Atchamou Oraly est doctorant de la 17ème promotion du Laboratoire d’analyse et de recherche, Religions, espaces et développement (Larred) dont le professeur Dodji Amouzouvi est le directeur scientifique. Jeudi 27 octobre, il a soutenu une thèse sur le sujet « Gestion des forêts du site Ramsar 1018 : le sacré entre permanence et rupture ». Il a obtenu la mention Très honorable avec les félicitations du jury présidé par Prof. Ibouraima Yabi.

Par Donatien Fernando SOWANOU (Stag.)

Nombreuses sont les menaces qui pèsent sur les ressources naturelles dans le monde principalement au Bénin. Un traité mondial a été mis en place en vue de veiller à leur sauvegarde. Il s’agit de Ramsar, la Convention sur les zones humides d’importance internationale. Elle constitue un instrument intergouvernemental qui sert de cadre à l’action pour la conservation des ressources naturelles.

LIRE AUSSI: Soutenance de thèse au Larred-Uac : Osséni Soubérou révèle « Le marché du Vodun Thron » à Ouidah

Dans sa thèse, Biaou Atchamou Oraly a choisi d’expliquer comment les forêts du site Ramsar 1018 très riches et diversifiées sont en proie à la menace. Les forêts du site du Ramsar 1018 constituent un bijou de la nature au peuple béninois. La thèse s’intéresse au complexe dénommé site Ramsar 1018, comprenant le lac Nokoué, la lagune de Porto-Novo, les lagunes anciennes, les vallées de la Sô et de l’Ouémé. Ces forêts sacrées sont les seuls témoins du patrimoine forestier, précise l’impétrant.

Aspects techniques

De la thèse défendue, il se dégage trois axes d’analyse qui ont été retenus durant les recherches. Il s’agit de trois champs sociologiques à savoir l’environnement, la gestion des forêts et l’organisation.
De ces trois axes, il convient de retenir qu’une section s’observe dans l’évolution de l’aspect sacré des forêts du site Ramsar 1018. « À partir de l’observance rupture et continuité du sacré et du profane, il apparait que les forêts gérées sur une base fondamentalement sacrée, sont mieux conservées que celles régies sur toute autre base », écrit Biaou Atchamou Oraly. En ce qui concerne le caractère sacré du site objet d’étude, il apparaît clairement que beaucoup d’actions sont mises en œuvre pour sa gestion.

Approches de solutions

Pour la sauvegarde desdites ressources, l’impétrant recommande l’association des moyens sous toutes ses formes et des pouvoirs publics comme privés est recommandée. « Il émerge des résultats obtenus que différents mécanismes organisent le sacré sur le site Ramsar 1018 et dépendent des moyens, des pouvoirs ou parfois des jeux que chaque acteur pris individuellement déploie pour tirer avantage. »

LIRE AUSSI: Soutenance de thèse au Larred-Uac : François Zinsou lève l’équivoque sur le profil du guérisseur en milieu adja

Enfin, le doctorant propose que le sacré de ce site soit le plus valorisé dans sa globalité. « Son essence n’est pas univoque ; les déités qui le créent ou desquelles il émane sont le fait des cultures, des spécificités et des variantes sociales ». Et de conclure que « l’oscillation du sacré entre la permanence et la rupture sur le site Ramsar 1018 n’est pas une constance coercitive. Elle est déterminée par l’ensemble des actions individuelles et des normes générées autour de sa gestion ».

Biaou Atchamou Oraly désormais docteur en Sociologie du développement, a mené ses recherches sous la direction du professeur Dodji Amouzouvi, directeur scientifique du Larred et rapporteur au sein du jury. Les professeurs Thierry Azonhe, Iléri Dandonougbo et le Dr (Mc) Koffi Kpotchou ont été les examinateurs.

site Ramsar 1018 Biaou Oraly Thèse Larred

Laisser un commentaire

Top