Vous êtes ici
Accueil > Société > Soroptimist Cotonou Améthyste : un an au service de la solidarité

Soroptimist Cotonou Améthyste : un an au service de la solidarité

Le club Soroptimist Cotonou Améthyste a fêté, samedi 27 juillet, un an d’existence guidé par les valeurs de l’amour et de la solidarité. L’accueil de nouvelles adhérentes a rehaussé l’événement.

Par Sêmèvo B. AGBON

Des œuvres d’amour au profit des nécessiteux. C’est ce qui caractérise les un an d’existence de Soroptimist Cotonou Améthyste, un club service féminin. A son actif en effet, les soutiens aux familles des filles méritantes du Collège d’enseignement général d’Akassato et aux pensionnaires du centre psychiatrique de Jacquot. Sans oublier les dons à de nombreuses écoles et hôpitaux. « Nous avons essayé de jouer notre rôle de soroptimist : semer la joie dans le cœur des femmes, filles et démunis pour un monde meilleur », s’est réjoui Sogbohossou Etotépé Gbangboché, présidente du club. « Donner de son temps et de ses ressources personnelles… » est une obligation dont les membres du club s’acquittent à cœur joie, a rassuré Me Akankossi Deguenon Véronique, marraine du club. « Parce que le Soroptimist ne regroupe pas n’importe qui. Il regroupe des femmes professionnelles qui sont en activité, qui ont résolu les besoins du quotidien et qui sont à mesure de se priver d’une partie de leurs ressources pour servir les plus démunis », a-t-elle justifié.

Deux femmes qui se sentent aussi portées par ces valeurs humanistes ont exprimé leur volonté d’adhésion. Il s’agit de Elodiane Ahouandogbo et Christelle Dassi. Elles ont donc été solennellement accueillies dans la famille Soroptimist Cotonou. « Nous restons engagées et à l’image de l’améthyste, restons un symbole de paix et de service aux autres ». Telle est l’exhortation que la présidente Sogbohossou Etotépé Gbangboché leur a laissée.

 

Laisser un commentaire

Top