Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Spectacle « Cordon ombilical » du Larred/Uac : Les résultats des thèses de doctorat en scène ce samedi

Spectacle « Cordon ombilical » du Larred/Uac : Les résultats des thèses de doctorat en scène ce samedi

Le Laboratoire d’analyse et de recherche, religions, espaces et développement (Larred) de l’Université d’Abomey-Calavi organise ce samedi 6 août, un spectacle à la salle Fitheb, ex Ciné vogue à Cotonou. Dénommé « Cordon ombilical », ce spectacle créé sous la supervision de professeur Dodji Amouzouvi vise à mettre en scène à travers des chants, danses et paroles, les résultats des thèses de doctorat soutenues au sein du laboratoire.

Par Raymond FALADE

Le Laboratoire d’analyse et de recherche, religions, espaces et développement (Larred) est spécialisé dans la religion, dans l’espace et dans le développement. A cet effet, plusieurs thèses de doctorat ont été soutenues sur la religion du vodun (vodun dan, vodun thron…), sur le christianisme ainsi que sur l’Islam. L’une des thèses du laboratoire qui a fait débat il y a encore quelques mois, est celle soutenue par le journaliste Florent Eustache Hessou sur la perception de la sorcellerie. Ainsi donc, les ballets ont décidé de mettre sur scène, les résultats issus de ces thèses de doctorat pour permettre au public de mieux appréhender leur bien-fondé et de valoriser les résultats de recherche des auteurs. « C’est une rencontre de la culture, de l’art et de la science dans sa discipline sociologie- anthropologie » a déclaré le professeur Dodji Amouzouvi, directeur scientifique du Larred.

 

LIRE AUSSI : Dr Joël Coffi Accalogoun : « L’emplacement des deux statues à Cotonou ne pose aucun problème »

Le spectacle de ce samedi mettra en scène une dizaine d’acteurs pour 1h30 minutes de danse, de chant et de parole. « Le plus important, c’est comment est-ce que nous créons la passerelle entre le doctorat soutenu en sociologie-anthropologie et son habillement, son application et son applicabilité sur la scène, sur le podium. Toutes les thèses soutenues sur la religion trouvent à manger et à boire dans ce spectacle. De manière beaucoup plus précis, nous avons une thèse sur la perception de la sorcellerie. Donc, on pourra dire : la sorcellerie à la scène, que fait le Larred ? » a expliqué Dodji Amouzouvi.

 

LIRE AUSSI : Célébration du 1er août 2022 : Sentiment unanime de fierté

 

Après cette avant-première, le professeur Dodji Amouzouvi a annoncé également une soirée privée « où nous inviteront les sommités des sommités, les signatures des signatures en matière de danse traditionnelle, en matière de danse contemporaine, en matière de chant et puis en matière de théâtre ». A l’en croire, « si les réactions que nous attendons sont bonnes et vont dans le sens de ce que nous espérons, nous allons entamer une tournée nationale et pourquoi pas, une tournée régionale ».

Pour cette avant-première du spectacle Cordon ombilical, le professeur Dodji Amouzouvi invite « le peuple béninois, tout le public, d’abord scientifique et tous les amoureux de la scène, de la danse traditionnelle ».

Le ballet du Laboratoire d’analyse et de recherche, religions, espaces et développement (Larred) est un groupe d’étudiants, de doctorants qui constituent le bras opérationnel spectacle, art de scène et danse du laboratoire. Il a pour missions d’agrémenter les sorties, les activités scientifiques, les activités de retrouvailles mais également de distraire. Le spectacle de ce samedi 6 août est prévu pour 20 heures.

Laisser un commentaire

Top