Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Sport d’entretien: Une Fédération pour l’assainissement de la pratique

Sport d’entretien: Une Fédération pour l’assainissement de la pratique

Les différentes associations du sport d’entretien ont élu les membres du bureau exécutif qui conduiront les destinées de la Fédération du sport pour tous. Un bureau de 17 membres voté samedi 23 novembre, deuxième journée de l’assemblée constitutive tenue dans la salle de conférence du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou.

Par Barnabé KINTOHOU

Après l’adoption et validation des textes de la Fédération, les différentes associations de clubs du sport d’entretien ont procédé à l’élection du bureau national qui servira d’interprète entre l’Etat central et les associations. Le président élu, Soufiyanou Imorou est un passionné du sport qui milite depuis plus de 20 ans dans un club dénommé ‘’santé sport solidarité’’ à Parakou. En prenant le contrôle de la présidence du bureau, il a rassuré « apporter un plus pour toutes les associations sportives et tous ceux qui exercent dans le sport d’entretien. » Car pour lui, « le sport aujourd’hui, c’est la seule manière de se maintenir en forme, la seule manière d’exercer une activité et faire d’économie que d’aller à l’hôpital ou au niveau des pharmacies. » Si le gouvernement a pensé à nous organiser, a-t-il salué, « nous devons œuvrer pour ne pas décevoir cette belle initiative qui vient de commencer ».

Organiser le sport d’entretien afin de faire adhérer toute la population béninoise à ce secteur est le souci du gouvernement. « Vous savez que le sport reste le premier médicament pour le bien-être de la population. Et une des préoccupations du Chef de l’Etat et de l’ensemble du gouvernement, c’est que l’ensemble des Béninois se portent bien à travers le sport d’entretien » a souligné le ministre des Sports, Oswald Homeky. C’est pourquoi il a invité les membres de la faitière nationale à « travailler et rester au service de l’ensemble des associations de base et considérer qu’ils sont au service des associations. » Ainsi, le bureau exécutif doit être un organe de coordination et de facilitation qui agit avec l’Etat central au profit des associations de bases, a insisté le ministre. Pour finir, il a exhorté les Béninois à pratiquer le sport d’entretien vu son importance dans la prévention et la guérison des maladies+. « Le sport reste le seul meilleur médicament, le meilleur vaccin, le meilleur moyen de prévention. » a-t-il conclu.

Un cadre sécurisé pour le sport d’entretien

Rappelons que c’est le vendredi 22 novembre que les différents clubs du ‘’sport pour tous’’ et acteurs sportifs se sont retrouvés pour l’ouverture des travaux de l’assemblée générale constitutive de la fédération béninoise du sport d’entretien. Elle a été initiée par le ministère des Sports et les associations qui œuvrent au quotidien pour la promotion et le développement du sport.

Les différents clubs de ‘’sport pour tous’’ des 12 départements du Bénin ont fait le déplacement pour la réussite des activités. Ce sport qui se fait pour se maintenir en bonne santé se pratiquait souvent sur les carrefours et les places publiques. Ce qui n’était pas du goût du ministère des Sports. Mais vu l’ampleur qu’a pris cette activité, l’autorité a depuis l’année dernière, entrepris quelques actions pour sa réorganisation. Selon Bouraïma Imorou, directeur du Sport et de la Formation sportive « Le ministère a d’abord lancé le recensement des associations et clubs qui opèrent sur tout le territoire national au niveau de chaque direction départementale. Ensuite le ministère à travers des rencontres avec les responsables d’associations et des communiqués a essayé d’assainir le milieu en interdisant la pratique des activités dans les milieux malsains, dans les milieux qui ne garantissent pas la sécurité de cette pratique-là aux différents membres. »

En 2018, le ministère des Sports a également organisé la formation des moniteurs ou des encadreurs sur toute l’étendue du territoire national au niveau des départements et puis après au niveau national. Mais toutes ces actions ne porteront de fruits en l’absence d’une meilleure organisation. C’est pourquoi « pour mieux réglementer le secteur et assurer à toutes les populations des activités saines qui leur accordent le bien-être, le ministère à travers ses structures, la Direction du sport et de la formation sportive, le Fonds national des activités de jeunesses, des sports et de loisirs, a prévu organiser les acteurs cette année à se mettre ensemble pour la mise en place de l’Union des clubs du sport d’entretien dont la mission serait d’œuvrer à organiser le secteur, à assainir le secteur et à être l’interlocuteur officiel du ministère des Sports dans le cadre de la promotion et du développement du sport pour tous » a expliqué Bouraïma Imorou.

Cette rencontre de deux jours était attendue depuis par les clubs du sport d’entretien pour un véritable lancement du mouvement au plan national.

 

Comité exécutif de la Fédération béninoise de sport d’entretien

1) Président, Imorou Soufiyanou, Borgou

2) PVP, Sagbo Jean Paul, Littoral

3)DVP, Nassounon, Alibori

4)TVP, Alagbé, Collines

5) SG, Ahouansou, Ouémé

6)SGA, Amegnanglo, Mono

7) TG, Hinde Gbegnimon, Atlantique

8) TGA, Tawan, Atacora

9) RFQN, Hounkarin, Couffo

10) RFQN, Konate, Donga

11) PR.O. Olabiyi, Plateau

12)DRO, Gnasounou, Litoral-B

13)TRO, Lokossou, Ouémé

14)RPSF1, Zantchio, Zou

15)RPSF2, Gbessin, Mono

16) RCI1, Darate, Atacora

17)RCI2, Batcho, Collines

Laisser un commentaire

Top