Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Subventions aux initiatives agricoles : L’État marque son engagement à travers le Fnda

Subventions aux initiatives agricoles : L’État marque son engagement à travers le Fnda

Le directeur général du Fonds national de développement agricole (Fnda) Valère Houssou, a procédé le vendredi 9 septembre, à la signature des conventions de projets sélectionnés à la suite de l’appel à projets au niveau des guichets 1 et 2, relatifs aux subventions des initiatives agricoles au profit des Organisations professionnelles agricoles (Opa) et des Micro, petites et moyennes entreprises (Mpme). Pour cette opération, 37 projets ont été retenus sur 679 reçus, pour un coût global de 1.591.602.569 Fcfa et subventionnés par l’État béninois à travers le Fnda à hauteur de 845.833.241 F Cfa.

Par Raymond FALADE

Les projets sélectionnés sont des initiatives développées au sein de toutes les filières phares, notamment le riz, le soja, le maraichage, l’aquaculture, les viandes et le lait. Ils couvrent les différents pôles de développement, et sont portés par dix-neuf (19) Petites et moyennes entreprises agricoles (Pme) ayant des liens d’affaires avec plus de 3.500 petits producteurs pour près de 353 emplois directs à créer.

«La présente cérémonie en est un témoignage et marque l’engagement de l’État à travers le Fnda à soutenir des initiatives agricoles portées par le privé», a lancé le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche Gaston Dossouhoui. Selon lui, il n’est pas possible d’accroître les performances de l’agriculture béninoise sans l’investissement du secteur privé. C’est pour cela que gouvernement a donné une nouvelle orientation et des moyens conséquents au Fnda pour bien jouer ce rôle.

Partenariat Fnda-Adpme

«Vous constituez pour nous, au niveau du gouvernement, des exemples pour la nécessaire transformation structurelle de l’économie, et la prise en charge de l’épineuse problématique de la résorption du chômage des jeunes», a déclaré Modeste Kérékou, ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, aux responsables des projets lauréats.

 

LIRE AUSSI : Fonds national pour le développement agricole (Fnda) : 65 000 producteurs impactés en 2 ans

«Le ministère dont j’ai la charge met en œuvre des réformes qui changent positivement l’environnement du travail des entreprises béninoises, notamment celles agricoles. L’un des résultats tangibles est la création de l’Agence de Développement des Pme (Adpme) en tant que guichet unique de la promotion des Pme (…) Au regard de l’évolution de l’écosystème environnementale au Bénin, je veux espérer qu’un partenariat Fnda-Adpme puisse naître très rapidement et se concrétiser et soit fécond afin de faire émerger une masse critique de Pme porteuses de projets agricoles de grandes valeurs ajoutées et génératrices de richesses et d’emplois »‚ a-t-il souhaité.

Au nom des bénéficiaires, Célia Fiogbe a exprimé sa profonde gratitude à l’endroit du gouvernement et ses Partenaires techniques et financiers qui mettent tout en œuvre pour révéler le Bénin à la face du monde à travers un secteur agricole compétitif et contribuant efficacement à la prospérité des acteurs et à l’économie béninoise.

 

LIRE AUSSI : Léa Kenou Koty, Sage-femme d’État : « Le déni de grossesse est une situation complexe et personne ne peut le prévoir »

 

« Conscients de l’importance et de la rigueur que le chef de l’État, Patrice Talon met dans la bonne gestion des ressources devant servir à impacter positivement la communauté béninoise, tant sur le plan social qu’économique, nous promettons d’utiliser nos subventions pour les investissements pour le rayonnement de nos entreprises est la revitalisation de l’industrie agricole béninoise», a-t-elle promis.

Le chef suppléant du Bureau de la coopération Suisse au Bénin, Schranz Björn, de son côté, a exhorté les promoteurs agricoles bénéficiaires à faire preuve de sérieux et de rigueur afin que les objectifs visés par chaque projet soient atteints.

Dans le cadre de cette opération, 43 projets sont en attente pour un besoin en subvention de 581.906.586 Fcfa.

Laisser un commentaire

Top