Vous êtes ici
Accueil > Posts tagged "Sagesse du Fâ"

Sagesse du Fâ/Aklan-Gbolosso (II) : L’arbre Iroko, les leçons d’un sacre

L’iroko roi de la forêt ! Il y a bien une histoire derrière ce privilège qui nous enseigne que la vie est un combat et qu’il faut être attentionné. Ce que nous verrons à travers le deuxième volet du signe secondaire ‘’Aklan-Gbolosso’’. Le récit est fait par le prêtre du Fâ, Bokonon Gbèmadoyomin de Calavi Houèto. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU Entre le Baobab, le Kapokier et l’Iroko qui sera le roi de la forêt ? La question mis, jadis ces trois dinosaures au fond d’une lutte farouche. La bataille du trône devint davantage rude lorsque le Baobab et le

Lire l'article

Sagesse du Fâ/ Lêtê-Sa (4) : La force physique, un allié faillible (Comment la queue du cheval est devenue un signe de victoire)

Savez-vous pourquoi des rois et des adeptes Vodoun agitent souvent la queue du cheval comme signe de victoire ? La quatrième partie du Fagléta sur Lêtê-Sa vous renseigne. Ce fagléta qui met en scène le Cheval et la Grenouille montre aussi que la force physique ne suffit pas à elle seule pour réussir dans la vie. Le récit est assuré par Bokonon Déguénon Aditi Hinhami, de Hlagba-Dénou arrondissement de Massi, commune de Zogbodomey. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU La Grenouille et le Cheval avaient un même géniteur. A la mort de celui-ci, une guerre de succession au trône paternel éclata

Lire l'article

Toffâ/ ‘’Lètayi-Gbé’’ : ses révélations sur 2020

Les Bokonon, sages et têtes couronnées se sont retrouvés dans la matinée du samedi 14 dernier pour la consultation du Tofâ 2020 pour le Bénin. Cet exercice annuel s’est tenu au Ciné le Bénin à Cotonou sous l’égide du professeur David Coffi Aza. Par Barnabé KINTOHOU Le signe principal apparu est Lètayi-Gbé. Sur le cauris, c’est Di-Troukpin et sur le Adji, Toula-Di. Différents Bokonon ont procédé à tour de rôle à l’interprétation des Fadù. De leur exégèse, le signe principal, ‘’Lètayi-Gbé’’ prospecte des cas d’infidélité des femmes mariées et déconseille les conflits conjugaux pour la paix du pays. Aussi, ce signe révèle

Lire l'article

Sagesse du Fâ/ Lêtê-Sa (3) : Ainsi crèvent ceux qui détestent le bonheur des autres….

Un défaut ? peut-être ! Mais certaines personnes n’éprouvent face à la réussite et la prospérité de leurs prochains, que haine et envie de nuire. Au lieu d’aller à leur école ou de s’inspirer d’eux. Ce que dénonce dans ce troisième volet, le Fa-dù ‘’Lêtê-Sa’’ à travers l’histoire du Serpent et de la Grenouille. Car tout se paie ici-bas. Le récit est assuré par Bokonon Déguénon Aditi Hinhami, de Hlagba-Dénou, arrondissement de Massi, commune de Zogbodomey. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU Autrefois, le Serpent et la Grenouille étaient de bons amis. La Grenouille avait beaucoup d’enfants contrairement à son ami. Ce

Lire l'article

Sagesse du Fâ : Lêtê-Sa (1) : Quand la générosité devient fatale…

Des conflits surgissent parfois entre deux amis pour plusieurs facteurs dont l’emprunt d’un bien cher. C’est ce que nous verrons avec le fâdu ‘’Lêtê-Sa’’ à travers l’histoire de la Brebis et de son amie Vipère. Le récit vient du Kpinjigan Alexandre Anagonou, du culte Thron Goka, résidant à Sèhouè, commune de Toffo. Ce signe sera traité en 5 volets. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU (Coll.) Jadis, la Brebis et la Vipère étaient de très bonnes amies. Elles faisaient tout ensemble et se rendaient souvent visite. En ce moment, la Vipère possédait une précieuse chose que n’avait pas son amie, le

Lire l'article

Sagesse du Fâ/ Lêtê-Sa (2) : Le chemin du bonheur

Travailler, oser et braver assez d’obstacles. C’est à ce prix que beaucoup ont réussi leur vie. Le deuxième volet du signe secondaire ‘’Lêtê-Sa’’ aborde ce sujet à travers le jusqu’au boutisme remarquable du Rat géant. Le récit vient du Kpindjigan Monlabi, du culte Thron Goka de à Sèhouè, commune de Toffo. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU (Coll.) Le Rat géant et ses enfants étaient dans un dénuement total. Leur mère engagea donc des courses pour gagner de quoi se nourrir et les satisfaire. Mais il échouait à chaque fois. Des jours passèrent et le Rat géant découvrit enfin une cachette

Lire l'article

Sagesse du Fâ/ « Gbé-Di » : Femme, fidèle contre vents et marrées

Lorsqu’une femme trompe son mari avec un autre homme, sur lequel des deux la faute doit-elle peser le plus ? Dans l’Afrique des traditions, c’est une faute grave qui peut conduire à la mort. Et souvent, c’est la femme qu’on accuse en premier. Et pourquoi ? Le Fagléta du signe ‘’Gbé-Di’’ tranche la question. Il est raconté par Bokonon Aditi Hinhami de Hlagba-Dénou commune de Zogbodomey et sera traité en trois volets. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU (Coll.) C’était dans les temps immémoriaux. Mintolonfin avait enfermé dans une chambre bien protégée, sept de ses femmes. L’une d’entre elle ne manqua pourtant pas

Lire l'article

Sagesse du Fâ/ Goudakpatoula : les fruits du bien et du mal

Les actes que nous posons, en bien ou en mal, portent toujours des fruits que nous récoltons. Le fagléta du jour ‘’Goudakpatoula’’, qui met en scène Gouda et son petit-frère Toula recommande la charité. Le récit de ce signe secondaire est assuré par Bokonon Adjinakoun de Sèhouè/Aclonmey, commune de Toffo. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU (Coll.) Gouda et Toula sont des frères consanguins. Gouda est l’aîné et Toula le benjamin. A la mort de leur père Mintôlonfin, l’héritage leur fut partagé. Leur champ est séparé par une voie. L’un est à gauche et l’autre à droite. Chacun labourait et plantait

Lire l'article

Sagesse du Fâ/Troukpin-boyi : Au lieu de jalouser la réussite de l’autre…

Au lieu de jalouser la réussite de notre prochain au point de lui vouloir du mal, il vaut mieux s’inspirer de ses expériences, aller à son école. C’est ce que conseille le Fadù du jour ‘’Troukpin-boyi’’ raconté par Bokonon Dongoudou de Hlagba Ouassa, département du Zou. Recueillis et traduit par Barnabé Yélian KINTOHOU (Coll.) Ce Fagléta met en scène le roi d’Avognikotomin et son homologue de Ratomin. Leurs villages étaient séparés par une rivière et les deux vivaient dans une amitié irréprochable à tel enseigne que l’un demandait à être enterré chez l’autre à sa mort et vice-versa. Pourtant, la jalousie mortelle

Lire l'article

Sagesse du F/ Dikpèkoutô (I): L’aide infernale

Qu’un secours nous sourit pendant que nous sommes en difficulté. N’est-ce pas le souhait de tout homme ? Oui. Mais attention… car beaucoup attendent qu’on leur rende plus qu’on a reçu d’eux. C’est ce que nous verrons aujourd’hui avec le Fâdù ‘’Dikpèkoutô’’ à travers l’histoire du cultivateur et du chasseur. Le récit vient du Bokonon Kindohoundé. Ce signe sera traité en deux volets. Recueillis et traduit par B. Yélian KINTOHOU (Coll) Alors qu’il a toujours eu de fructueuses chasses, un jour ce fut un grand revers pour un chasseur. En effet, il erra des heures durant dans la forêt sans pouvoir tirer sur

Lire l'article
Top