Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Talata comme colistière : « Le chef de l’Etat a exhumé …une pratique de gouvernance ancestrale »

Talata comme colistière : « Le chef de l’Etat a exhumé …une pratique de gouvernance ancestrale »

En cas de victoire du duo de la majorité présidentielle, une femme occupera une très haute fonction en tant que vice-présidente. Une première au Bénin inaugurée par la révision constitutionnelle de 2019. Mais Mariam Chabi Talata, la titulaire de ce poste trouve plutôt que ce n’est pas absolument inédit.  Elle montre qu’à travers elle, le président-candidat Patrice Talon n’a fait recours qu’à nos valeurs traditionnelles et ancestrales où les femmes sont placées au cœur de la gouvernance.

A titre d’illustration, elle a donné, lors du lancement de la campagne électorale du duo, un cours d’histoire qui a amené le public dans l’empire de Baru Tem au nord du Bénin. « Au niveau de cet empire, qu’il s’agisse du royaume central de Nikki, ou des autres royaumes secondaires, le roi ne règne pas seul. Il a toujours à ses côtés, une femme qu’on appelle par abus de langage la Reine Mère mais qui en fait n’est pas une reine Mère. Elle est une vice-reine. Il s’agit de la Ngnokoki », a rappelé Mariam Chabi Talata. Et, à propos de cette femme particulière, la probable futur vice-présidente du Bénin indique qu’elle « n’est ni la femme du roi ni la Mère du roi. On ne devrait pas donc l’appeler reine mère » mais plutôt « vice-reine ». Et pour cause, elle « n’est souvent pas proche du roi. Quand le roi est d’une dynastie, la Ngnokoki est d’une autre dynastie. Une question de contre-pouvoir. Et ça, ça été pensé par nos pères depuis le XVe siècle dans ce royaume ». Une vielle pratique donc, remise au gout du jour. « Dans tous les royaumes secondaires la Ngnokoki siège au conseil du roi. Elle a son propre cabinet et assiste le roi dans tout ce qu’il fait pour lui faciliter son règne », a résumé Talata.

Patrice Talon, qui a pesé dans la reconnaissance de la chefferie traditionnelle dans la Constitution, vient encore d’y donner sens. « En me choisissant colistière, vous ne le savez pas peut-être mes enfants, le chef de l’Etat a exhumé et ramené au goût du jour ; une pratique de gouvernance qui est nôtre, qui est ancestrale, qui est séculaire, qui est le propre de notre pays mais dont beaucoup ignorent l’existence », a déclaré Talata, reconnaissante.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Laisser un commentaire

Top