Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Terrorisme : Y a-t-il des soldats français au nord-Bénin ? La réponse du Sga Wilfried L. Houngbédji

Terrorisme : Y a-t-il des soldats français au nord-Bénin ? La réponse du Sga Wilfried L. Houngbédji

Dans un contexte sous-régional où les populations africaines exigent le démantèlement des bases militaires françaises, le gouvernement béninois leur a-t-il fait appel pour endiguer les attaques terroristes au nord du pays ? À en croire certains médias, la réponse est affirmative. Mais, qu’en est-il réellement ? Le quotidien ‘’Bénin Intelligent’’ a posé la question au Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji lors de sa séance hebdomadaire d’échange avec la presse, vendredi 21 janvier au siège du groupe ‘’Le Béninois Libéré’’ de Aboubacar Takou.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Pas de base militaire française installée au Bénin. Là-dessus, Wilfried Léandre Houngbédji a été clair. « On n’y est pas », a déclaré le Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement. Et d’expliquer que le Bénin entretient des partenariats avec d’autres pays, que ce soit d’ordre opérationnel, d’ordre politique, économique ou militaire. « Je sais que sur la question de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme nous travaillons avec les partenaires mais nous n’avons pas à l’heure où je vous parle signé un accord pour que les gens s’installent sur notre territoire. On n’a pas un tel dispositif en place aujourd’hui ».

Dans le cadre desdits partenariats, tout se limite pour le moment aux appuis en renforcement de capacités. « Il y a, pour ce que je sais, dans le cadre de la coopération que nous avons avec certains pays occidentaux, les États-Unis, la France par exemple, des renforcements de capacités dont nos forces bénéficient de façon périodique ; mais on n’a pas signé pour qu’une force étrangère s’installe chez nous » même si le danger ou la menace est bien réelle dans la sous-région. « Le chef de l’État a dit ce matin que ces défis, parlant de Covid et de terrorisme, n’ont pas vocation à s’éterniser et le Bénin fait tous les efforts qu’il doit faire afin qu’au plus tôt nous mettions fin à cela et qu’il n’y ait pas besoin de recourir à une aide étrangère particulière en termes de venir s’installer ici, base logistique. On n’y est pas », a rassuré Wilfried Léandre Houngbédji.

 

Laisser un commentaire

Top