Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Tortues marines : Des actions de préservation à Togbin

Tortues marines : Des actions de préservation à Togbin

Des œufs de la tortue marine olivâtre en incubation depuis le 5 juin‚ ont donné leurs bébés tortues à la plage de Togbin le 1er août dernier‚ a annoncé l’Ong Amshart sur sa page Facebook. C’est l’aboutissement de la détermination des écogardes‚ qui avaient constaté l’éclosion des premiers lots d’œufs déjà les 29 et 30 juillet‚ précise sa cellule de communication.

Par Bénédicte KOUKPODE (Stag)

Au total‚ les fouilles faites sur le nid ont permis d’obtenir trois bébés tortues vivants gardés. «Ils seront mis en mer grand public les jours à venir»‚ a promis la structure en charge de l’assainissement de cette partie de la côte. Elle indique avoir enregistré un bébé tortue mort et des oeufs inféconds. «L’éclosion des oeufs du prochain nid est pour bientôt et le soutien de chacun et de tous seront les bienvenus»‚ plaide la structure.

 

LIRE AUSSI : Wilfried Houngbédji au sujet du terrorisme : « Nos frontières d’est en ouest sont restées infranchissables »

 

L’Ong Amshart se réjouit également d’avoir récupéré deux autres tortues‚ une le 31 juillet et l’autre le 1er août. Elles ont toutes été marquées aux pattes postérieures puis remises en mer.

Ces éclosions interviennent dans un contexte où le gouvernement a décidé‚ lors de son conseil du 5 janvier‚ de la création des aires marines protégées (Amp). À cet effet‚ l’Ong Amshart appelle les autorités de la commune d’Abomey-Calavi à l’aider à «indiquer enfin à la plage de Togbin , le lieu qui abritera le site de l’éducation environnementale et de protection des tortues marines».

Rappel

 

LIRE AUSSI : Lutte contre les changements climatiques : « Les arbres représentent une solution incontournable », selon Dr Flavien Edia Dovonou

 

Pour rappel‚ une tortue olivâtre a fait son apparition sur la plage de Togbin le 5 juin‚ Journée mondiale de l’environnement. Elle a été prise en charge par l’Ong Amshart, et reconduite en sécurité à la mer après des pontes d’oeufs. Selon Tchehouea Sonon‚ directeur exécutif de l’Ong Amshart‚ la longueur standard courbe de sa carapace est de 70 cm‚ la largeur courbe de la dorsière est de 67 cm‚ la longueur maximale de sa tête fait 22cm et la largeur maximale toujours de sa tête mesure 10 cm.

Cette découverte‚ salue l’Ong Amshart‚ est le fruit de «la libération des plages par le gouvernement, en les rendant calmes, attrayantes et libres pour la promenade des tortues».

Laisser un commentaire

Top