Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Tourisme : Le musée historique de Nikki se meurt

Tourisme : Le musée historique de Nikki se meurt

Dans la commune de Nikki, le seul musée historique végète dans l’insalubrité du fait de son abandon. Alors qu’il mérite une attention particulière vu les reliques et autres objets qui s’y trouvent.

Par Ludovic AYEDEGUE

Clôture tombée ou fissurée, bâtiments en état de déliquescence, objets traditionnels abandonnés et poussiéreux, une cour dominée par les herbes et en proie à une insalubrité sans précédent. Telles sont aujourd’hui les caractéristiques dégoûtantes du musée historique de Danri à Nikki. Ajoutées au manque de personnel adéquat, ce musée est tout simplement en voie de disparition.

Dans un reportage de la radio de Nikki, Sariki Imorou Gounou Bachirou, Prince et vice-président de l’Association du développement « Su Danri Bani » a dénoncé la situation et ajouté que le musée historique de Danri est aussi confronté au problème de fonctionnement. Le Conservateur des lieux Saka Chabi Gouro alias Gbana Sato qui assurait les travaux de guide dit travailler de façon bénévole, une manière de montrer son amour et attachement à sa culture Baatonu. Depuis 2005 qu’il travaille, aucune rémunération ne lui a été faite. Fatigué et sous le poids de l’âge, il a fini par rendre le tablier en remettant les clés à la mairie. Pendant ce temps, les projets de réhabilitation des lieux peinent à voir le jour.

Le pouvoir central doit donc prendre des mesures urgentes pour permettre à ce musée de retrouver ses lettres de noblesse surtout que c’est un précieux patrimoine historique pour les Baatonu et dont l’État peut profiter surtout à l’ère de la Rupture qui fait du tourisme, un principal levier économique.

 

Laisser un commentaire

Top