Vous êtes ici
Accueil > Économie > Transformation agroalimentaire : Trois usines de production mises en concession

Transformation agroalimentaire : Trois usines de production mises en concession

Le gouvernement a décidé le mercredi 27 octobre, de la mise en concession des sites abritant les usines de production de jus d’orange de Zakpota, de jus d’ananas d’Allada et de purée de tomate de Kpomassè. Les fonds de terre qui les abritent feront l’objet d’un bail emphytéotique avec les sociétés Caj Engineering Sarl et Orana S.a, qui paieront des redevances annuelles conformément aux textes en vigueur.

Par Raymond FALADE

Suite à l’appel d’offres infructueux de la procédure décidée en octobre 2016, et afin de sauvegarder les investissements, le Conseil des ministres du 29 juillet 2020 avait autorisé la reprise du processus de cession desdites unités de transformation. Au terme des travaux du comité technique de dépouillement et d’évaluation des offres, seules les unités de transformation de tomate à Kpomassè, d’ananas à Allada et d’orange à Zakpota ont été retenues. Ainsi, les sociétés Caj Engineering Sarl et Orana Sa, se sont engagées pour des investissements subséquents destinés à la relance, dans les huit mois qui suivent la prise de possession, des unités concernées ; délai au bout duquel l’Etat se réverse le droit de les reprendre, si la mise en exploitation n’est pas effective. Les ministres en charge du dossier ont été instruits au cours de la séance de procéder diligemment à l’accomplissement des formalités y relatives.
La mise en concession est un contrat conclu avec une personne morale de droit privé ou public à qui l’on confie l’exploitation d’un service public. Les unités concernées sont des unités de transformation de produits agricoles installées en 2015 mais qui, pour une raison ou une autre, n’ont jamais été mises en service.
Pour rappel, le Conseil des ministres avait décidé en octobre 2016, de procéder à leur cession. Mais l’appel d’offres s’était avéré infructueux car les montants proposés par les soumissionnaires étant largement en-deçà des prix d’acquisition et d’installation. A la suite, le Conseil des ministres du 29 juillet 2020 avait autorisé la reprise du processus de cession desdites unités de transformation. Ainsi, seules les unités de transformation de tomates à Kpomassè, d’ananas à Allada et d’orange à Zakpota ont trouvé de l’intérêt auprès de potentiels repreneurs.

Laisser un commentaire

Top