Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Transport aérien : L’Aéroport de Cotonou reçoit une certification historique jeudi

Transport aérien : L’Aéroport de Cotonou reçoit une certification historique jeudi

Demain jeudi 20 mai, l’aéroport international de Cotonou sera certifié conforme aux normes internationales. Une première dans l’histoire de cet aérodrome et du Bénin après plusieurs vaines tentatives, a annoncé vendredi 14 mai à la presse, Karl Lègba, directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac).

Par Sènankpon DOSSOU

Lors du point de presse, le Dg/Anac a indiqué que « La certification est un processus normalisé permettant de démontrer que l’aérodrome satisfait à un instant t à l’essentiel des normes et exigences de sécurité aérienne ». Depuis 1960, ça n’a jamais été le cas pour l’aéroport de Cotonou baptisé « Cardinal Bernardin Gantin ». Si elle est désormais chose faite, c’est grâce aux « lourds investissements consentis par le gouvernement du président Patrice Talon et les nombreuses réformes engagées », a précisé Karl Lègba. Cela a donc nécessité non seulement la mise aux normes des installations mais aussi la garantie de la capacité de l’Anac à mener à bien le processus qui doit être empreinte de crédibilité. Six pays de la sous-région, de l’Uemoa et de l’Organisation de l’aviation civile internationale, structure spécialisée de l’Onu, ont participé au processus, un gage donc de la crédibilité.

Plus-value

Exigée par l’aviation civile internationale, la certification est également consacrée par l’article 131 de la loi 2013-008 du 29 août 2013 portant Code de l’aviation civile et commerciale au Bénin. Qu’apporte donc à l’aéroport de Cotonou, le Certificat délivré que le Bénin obtiendra ce jeudi ? D’abord, énumère Karl Lègba, le premier avantage, c’est d’être reconnu comme conforme aux normes internationales. « Ainsi, les nombreuses grandes compagnies qui ont posé cela comme préalable pourront se décider à venir au Bénin », a-t-il expliqué. Ensuite, ladite certification incitera les grandes compagnies déjà présentes à Cotonou, à opérer plus aisément, parce que « rassurées que les normes sont strictement observées, et sans devoir faire des efforts supplémentaires ». Enfin, la cette certification fait entrer l’aéroport de Cotonou dans « un cycle reconnu par la communauté internationale ».

Laisser un commentaire

Top