Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Validation du Besc au Guichet unique du Port de Cotonou: Que se passe-t-il au Cncb ?

Validation du Besc au Guichet unique du Port de Cotonou: Que se passe-t-il au Cncb ?

Installé dans ses fonctions de directeur général par intérim, mercredi 11 mars au siège de la société, la première décision prise par Codjo Gauthier Ablet marque une rupture d’avec la dynamique impulsée par le gouvernement au Cncb. Il s’agit du rétablissement des opérations de validation du Bordereau électronique de suivi de cargaisons (Besc) au Guichet unique du Port de Cotonou, en violation des règles en vigueur.

Par Sêmèvo B. AGBON

Le 27 mars 2020, à travers une note d’information, Codjo Gauthier Ablet, le Dg intérimaire du Cncb « porte à l’attention des usagers de la Cellule de contrôle du Bordereau électronique de suivi de cargaisons (Besc) que les opérations de certification et de validation du Besc se feront désormais au Guichet unique du Port de Cotonou pour compter du lundi 30 mars 2020 ». Cette mesure annoncée dans le groupe WhatsApp des usagers du Port viole à tout le moins l’arrêté interministériel n°2019-052/MIT-Mef/DC/SGM/CTJ/CNCB/SA/041SGG19 du 4 décembre 2019 portant instauration du Bordereau électronique de suivi de cargaisons (Besc). Il dispose, en effet que le Besc, obligatoire pour « toute cargaison embarquée ou débarquée au Port de Cotonou, à l’exception des transbordements » est établi et délivré par le « représentant du Cncb » (article 3). Ce qui avait amené l’ex-Dg Alimatou Badarou à insister davantage que le Besc est délivré au port d’embarquement pour toutes les cargaisons à destination du Port de Cotonou par le « représentant du Cncb à l’international ». Sans quoi « la cargaison ne pourra subir les formalités d’enlèvement au Port de Cotonou avant l’établissement d’un Besc de régularisation en ligne » auprès dudit représentant. « Aucune autre structure n’est autorisée à faire la régularisation au Bénin », indique-t-elle péremptoirement dans le communiqué radio-presse du 14 janvier 2020 à l’attention des importateurs, exportateurs et autres usagers du Port de Cotonou. Conformément audit communiqué, le bureau du représentant local de Bim E Solutions (et donc représentant international du Cncb), en l’occurrence la Société d’un opérateur économique Béninois, sise au guichet unique a été justement fermée.

C’est pourquoi le rétropédalage du nouveau Dg intérimaire est incompris, surtout que l’arrêté interministériel susmentionné, et signé des ministres Wadagni de l’Economie et des finances et Hervé Hêhomey des Transports, reste toujours en vigueur.

La note surprenante du Dg p.i

Le Chef de l’État Patrice Talon dont on connaît la rigueur dans la gestion de la chose publique est-il au courant de cette décision pour le moins surprenante ? Les ministres des Finances et des transports signataires de l’arrêté et toujours au gouvernement sont-ils vraiment informés ? Sinon qui veut salir la réputation de la Rupture dans ce domaine avec une telle décision floue ?

Laisser un commentaire

Top