Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Ville historique de Ouidah : Le Centre culturel de rencontre international inauguré

Ville historique de Ouidah : Le Centre culturel de rencontre international inauguré

Il existe désormais un nouveau centre culturel dans la ville historique de Ouidah. Son nom, le Centre culturel de rencontre international (Ccri) John Smith. Le joyau a été mis en service le mardi 15 juin par le ministre du Tourisme, de la culture et des arts Jean Michel Abimbola.

Par Sènankpon DOSSOU

Cette infrastructure à la fois culturelle et touristique est le fruit d’une coopération tripartite entre l’État béninois, la mairie de Ouidah et le porteur du projet Janvier Nougloï, un acteur culturel chevronné. Il a pour objectif, la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel et l’expression artistique et culturelle dans la ville.
Lors de la cérémonie inaugurale, Janvier Nougloï a rappelé la genèse du projet et les difficultés rencontrées comme pour inviter l’assistance à saluer la convergence entre la détermination du gouvernement et l’ambition de la mairie de Ouidah, et qui a permis la concrétisation du projet. Ceci avec l’appui d’autres partenaires internationaux dont l’Association internationale des maires francophones (Aimf) et l’Association des centres culturels de rencontres (Accr) représentées respectivement par Pierre Baillet et Bernard Latarget.
Le Centre culturel de rencontre international John Smith de Ouidah est construit dans les locaux de l’ancien tribunal de conciliation en face de la mairie de la ville. Il se veut être un centre pluridisciplinaire autour des écritures contemporaines. Réalisé pour accueillir des spectacles, des expositions, des séminaires, des résidences d’artistes et autres, le Ccri est doté d’un centre de recherche sur l’esclavage, d’un théâtre de verdure plein air, d’une bibliothèque, d’un espace multimédia, des jardins et d’un restaurant.

A sa prise de parole, le ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola a réaffirmé la volonté du gouvernement de prendre des mesures adéquates pour faire de la culture béninoise une culture dynamique et révélée, un instrument de développement intégral du pays. Ceci se traduit indique-t-il, par les multiples actions et investissements portés par le Programme d’actions du gouvernement (Pag), et qui visent la mise en valeur et une meilleure promotion de nos identités, ainsi que le renforcement des échanges et la recherche artistique et culturelle. « La manifestation de cet engagement à soutenir les initiatives en faveur de la promotion et de la valorisation de notre patrimoine commun, par notamment la décision d’accorder une subvention annuelle pour le fonctionnement du Ccri John Smith constitue une preuve supplémentaire de la détermination du gouvernement à donner encore plus de contenu à la politique culturelle nationale. » a fait savoir le ministre.
Tout en saluant le rôle important qu’a joué le ministre de la culture dans la réalisation de ce projet, le maire de Ouidah Christian Houétchénou s’est réjoui de ce que cet espace vient renforcer le package d’actions dont bénéficie sa ville et qui vise à mettre plus en valeur son histoire et son patrimoine culturel.
Avant de quitter les lieux, les autorités présentes ont visité les différents compartiments du centre et de l’exposition permanente « Femmes et esclavages » réalisée en partenariat avec l’Association française Les anneaux de la mémoire (Villes de Nantes) et les artistes plasticiens béninois.

Laisser un commentaire

Top