Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Violences et actes de vandalisme post-électoraux : Adrien Houngbédji se démarque

Violences et actes de vandalisme post-électoraux : Adrien Houngbédji se démarque

« Votre abstention dans le calme vous honore et honore notre parti. Nous sommes partisans de la non-violence. » Malgré ses nombreuses récriminations contre le processus électoral en cours du fait du rejet de la liste de son parti, le Prd, pour le compte des législatives, Me Adrien Houngbédji n’entend nullement donner caution aux actes de violence et à la remise en cause de la paix sociale orchestrés par certains acteurs de l’opposition. Le mardi 07 mai à son domicile privé à Porto-Novo, le leader des Tchoco-Tchoco a tenu une séance de travail avec les élus locaux et communaux du Prd des communes dont Porto-Novo, Sèmè-Kpodji, Adjarra, Akpro-Missérété, Aguégués. Il a invité, à cette rencontre, tous les militants et militantes à la paix, au patriotisme et à l’amour pour le pays, selon des sources internes au parti. Adrien Houngbédji a clairement exhorté les militants Prd à s’opposer fermement à toutes formes de violence. Pas question que l’on « casse le très peu d’infrastructures de Porto-Novo », a-t-il interdit. Des violences à Porto-Novo, prévient-il, pourrait servir d’argument au transfèrement du siège de l’Assemblée nationale ailleurs. « Ne leur donnons pas l’occasion de transférer le siège du Parlement de Porto-Novo pour raison d’insécurité », a-t-il exhorté.

Ayant aussi protesté contre des élections législatives « exclusives » avec son mot d’ordre « Pas d’élection sans le Prd », on s’attendait à vivre des actes de violence à Porto-Novo, fief historique du Prd depuis le Renouveau démocratique en 1990. Par cette posture du président Adrien Houngbédji, c’est le Prd qui vient ainsi déjouer les pronostics au nom de la paix, condition première du développement.

Par Laurent KOKOU

Laisser un commentaire

Top