Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Wilfried Houngbédji au sujet du terrorisme : « Nos frontières d’est en ouest sont restées infranchissables »

Wilfried Houngbédji au sujet du terrorisme : « Nos frontières d’est en ouest sont restées infranchissables »

Le secrétaire général adjoint du gouvernement et porte-parole, Wilfried Léandre Houngbédji a rencontré les professionnels des médias, vendredi 11 février à la salle fleuve jaune du ministère des Affaires étrangères et de la coopération à Cotonou. Lors de cette sortie qui fait suite au conseil des ministres extraordinaire de la vielle consacré à la situation sécuritaire aux frontières nord du pays, l’hôte des journalistes a répondu à des questions relatives à l’actualité nationale.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Toutes les vies comptent ! Cette conviction du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji l’a martelée devant les journalistes. Ce qui, a-t-il indiqué, justifie sa farouche détermination à protéger les frontières béninoises contre les « activités funestes ». Le Bénin aurait été davantage plus touché si des dispositions n’avaient pas été prises, a fait savoir le secrétaire général adjoint du gouvernement et porte-parole. Même si les populations ne sont pas au parfum de tout, les résultats obtenus sont satisfaisants avec le déploiement des Forces armées béninoises aux frontières nord. Pour preuve, « Nos frontières d’est en ouest sont restées infranchissables. Chaque fois que les assaillants ont essayé de s’en prendre à ces positions ils ont dû rebrousser chemin », a dévoilé Wilfried Léandre Houngbédji.

Dans la partie nord où la menace est réelle, le gouvernement travaille à maintenir la présence de l’État, car cela constitue une inhibition au déploiement des groupes terroristes. « Il s’avère que partout ailleurs où ces personnes s’installent pour développer leurs activités funestes, c’est précisément parce que il n’y a pas de présence de l’État, il n’y a pas de réponse adéquate de la part de l’État et particulièrement des forces armées. Or dans notre contexte et pour ce qui est de notre cas, je dis et je réitère que nous avons mis en place un dispositif depuis au moins deux ans qui fait ces preuves et qui fait que, chaque fois que ces tentatives se manifestent, elles se soldent par l’échec des assaillants qui avec des pertes diverses rebroussent chemin », a-t-il rassuré.

« Point triple »

À l’issue du conseil extraordinaire des ministres du jeudi 10 février élargi au Haut commandement militaire‚ le gouvernement informe, à travers le compte rendu, que le Bénin est plus vulnérable dans la partie dite “Point triple”. Il s’agit d’une zone que partage notre pays avec ses voisins le Burkina Faso et le Niger. « Cet espace qui jusqu’alors n’a pas encore fait l’objet d’une action conjuguée des trois pays concernés‚ est également un repaire de braconniers »‚ précise le document. Le gouvernement y précise également que c’est en allant débusquer ces derniers que trois équipes de patrouille de gardes de l’Ong African parks -gestionnaire du parc de la Pendjari- sont tombées successivement sur trois engins explosifs improvisés. Le bilan est de neuf personnes dont un instructeur français et douze blessés. « La situation particulière du « Point triple » va également faire l’objet d’un traitement spécifique comme cela a été annoncé et nous avons l’espoir qu’avec la détermination, l’engagement de nos Forces armées béninoises, lesquelles valeurs ont été réitérées hier soir, notre pays continuera d’être un havre de sécurité et de paix pour que les actions de développement entreprises continuent à se mener afin que les progrès enregistrés nous les capitalisions, que nous les renforcions et qu’au fil des années nous puissions approcher les standards les plus élevés en matière de bien-être des populations », a rassuré Wilfried Léandre Houngbédji lors de la conférence de presse.

Le gouvernement mise sur l’équipement des Forces armées béninoises. Des équipements de pointe sont déjà commandés seront mis à leur disposition‚ a réitéré le secrétaire général adjoint du gouvernement.

 

 

 

Laisser un commentaire

Top