Home Actualité Registre national des personnes physiques : L’autre avantage du Ravip pour les populations

Registre national des personnes physiques : L’autre avantage du Ravip pour les populations

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON
0 Commentaire

Il est institué désormais au Bénin un Registre national des personnes physiques et du Numéro personnel d’identification en République du Bénin. Les décrets ont été adoptés le mercredi 26 février en conseil des ministres.

Par Raymond FALADE

La mise en œuvre du Registre vise à créer un système facilitant entre autres, l’accès des citoyens et étrangers résidant sur le territoire national, aux divers services essentiels. Dans cette perspective, il s’avère nécessaire de mettre en place un mécanisme d’authentification que favorisera l’attribution d’un numéro personnel en vue d’une identification fiable des bénéficiaires. Ces différentes étapes constituent des préalables au lancement du portail national des services en ligne dont l’effectivité est imminente. Ainsi, le Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) est une opération révolutionnaire qui doit lancer la modernisation et la fiabilité de l’état civil au Bénin. L’opérationnalisation du Registre national des personnes physiques ainsi que l’attribution d’un numéro personnel d’identification à chaque citoyen, sont le fruit du Ravip et ceci conformément à la loi. Au-delà de la sécurisation et de la fiabilité de l’état civil, le Ravip facilite la vie aux Béninois à travers ses différentes déclinaisons et applications. La dématérialisation de plusieurs services permet de gagner beaucoup de temps et de lutter contre la corruption à laquelle l’on s’achemine avec le service des portails. Ceci contribue également à sécuriser les accès par une identification fiable des populations bénéficiaires et de prévenir les dérives que certains esprits pourraient être tentés d’introduire dans cette innovation.

Dématérialisation des actes d’état civil

Les membres du gouvernement ont également marqué au cours de la séance leur accord pour la mise en place d’un système national intégré et sécurisé de gestion de l’état civil en vue d’assurer la pérennisation des acquis de ces différentes phases. Ceci fait suite au compte rendu d’étape de la mise en œuvre de la dématérialisation des actes d’état civil. A l’issue des travaux de numérisation, les résultats bruts affichent 14.336.243 actes d’état civil dont 13.808.367 actes de naissance, 309.028 actes de décès et 218.848 actes de mariage. Les phases qui suivront concernent le traitement, l’indexation, le vidéo-montage et le formatage pour affiner les données en nettoyant les éventuels doublons. En effet, les différentes opérations de reconstitution d’actes de naissance ou de souches effectuées à la suite du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), ont permis de constituer une base consistante de données nominatives et biométriques de la population.

Lire aussi

Laisser un commentaire

A propos de nous

Bénin Intelligent, média au service d’une Afrique unie et rayonnante. Nous mettons la lumière sur les succès, défis et opportunités du continent.

À la une

Les plus lus

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être notifié de nos nouveaux articles. Restons informés!